Grand Comparatif de 10 pouces Partie 2

Voici la suite du grand comparatif de 10 pouces. Si vous n’avez pas lu la première partie de vous invite à la lire en premier : Grand Comparatif de 10 pouces Partie 1

Pour toutes les prochaines mesures les haut-parleurs sont montés dans des volumes clos de 40 litres chacun, avec présence d’amortissant, et dans des caisses de 320mm de large.

Réponse en fréquence

L’ampli a été réglé pour sortir 2.8v et le micro a été placé à 25cm du baffle dans l’axe du haut-parleur.

Le premier haut-parleur mesuré a été le SB Acoustics WO24P-4 : le niveau SPL a été réglé pour obtenir le niveau équivalent à 2.8v/1m tel qu’annoncé par le constructeur pour servir de référence.

Les autres ont ensuite été mesurés exactement dans les mêmes conditions sans toucher au volume et en gardant la même distance baffle/micro.

Ce graphique montre bien les différences de sensibilité. Les valeurs de SPL indiquées à côté des références en légende sont les valeurs avec le curseur placé à 400Hz.

Rien de nouveau par rapport à ce qui était modélisé suite aux mesures de paramètres T&S, le Scanspeak 26W4534G00 domine les hostilités, avec une forte différence par rapport au Vifa qui est l’autre extrême.

Dans cette charge l’extension dans le grave est très proche entre les différents haut-parleurs, sauf le Faital pro qui n’est pas du tout adapté au clos et chute plus rapidement.

Côté fractionnement de membrane, le SB Acoustics possède un pic assez large qui passe nettement au dessus des autres (et cela s’entends sur le Sweep; aie !).

Passons maintenant au courbes individuelles.

Belle extension de bande passante pour le RS270, il monte à plus de 10kHz mais la forme de la courbe nous indique qu’entre 3kHz et 10Khz cela correspond aux modes de fractionnement étalés de la membrane aluminium.

On note un petit creux autour de 1200hz correspondant à l’accident sur la courbe d’impédance.

Pas de membrane aluminium ici et pourtant le fractionnement est marqué avec un Q très élevé à 4kHz. La membrane parait donc particulièrement rigide.

On retrouve sur la réponse fréquence les deux accidents de la courbe d’impédance à 700 et 4kHz.

Avec le Faital ce sont les deux haut-parleurs qui fractionnent le plus fort. Un comble, ce sont les membranes papier !

Membrane aluminium aussi, comme le Dayton, mais il monte moins haut et commence à fractionner un peu plus bas.

Le comportement est très proche du Dayton RS270, extension jusqu’à plus de 10kHz avec un fractionnement étalé après 3kHz.

La sensibilité est basse nous l’avons déjà dit. On note un pic marqué à 2500Hz, c’est donc celui qui fractionne le plus tôt.

Directivité

Les mesures de directivité ont été réalisées à 50 cm du baffle. Les angles de mesures sont par paliers de 15 degrés. La caisse était posé sur un support gradué qui permettait une bonne précision et une bonne reproductibilité.

Par commodité les mesures ont été importées dans le logiciel Vituixcad afin d’être normalisées, facilitant ainsi les comparaisons.

Plutôt qu’un commentaire personnalisé je vais faire des commentaires sur le groupe.

Cette partie présente un intérêt limité dans l’utilisation première de ces haut-parleurs. Globalement pas de grandes différences pour des coupures sous 1kHz. Je ne parle même pas de ceux qui les utiliseraient en voie grave avec un medium.

Quelques remarques tout de même :

  • Après 1khz c’est souvent plus chaotique
  • Certains avaient des accidents dans la courbe d’impédance vers 1kHz ou juste après qui se retrouvent bien sur les courbes de directivité. Il se passe donc bien quelque chose au niveau de la membrane à ces fréquences
  • Le Satori ne profite pas de sa Sd plus faible pour être moins directif que les autres.
  • Il se fait voler ce privilège par le NE265W-8 qui est globalement celui qui a le comportement le plus sain.
  • A 8.5kHz le Faital pro voit son niveau peu varier avec l’angle, cette zone est à éloigner au maximum de la fréquence de coupure

Classement Directivité 

  1. Vifa NE265W-8
  2. SB Acoustics WO24P-4, Scanspeak 26W4867T00, Faital Pro 10RS350
  3. Dayton RS270-8, Scanspeak 26W4534G00

Comportement Temporel

Pour cette mesure les haut-parleur sont grossièrement égalisés afin d’écraser au maximum les pics de fractionnement et linéariser la courbe mais sans EQ positives.

Les mesures sont fenêtrées afin d’éviter de faire entrer les résonances du local dans la mesure.

Résonances très marquées après 3khz, étalées et larges en fréquence jusqu’à plus de 10Khz. Le medium ne parait pas être le plus propre.

Une résonance bien marquée à 4kHz, peu étalée, très étroite. Comportement correct jusqu’à 2kHz

On note une résonance marquée entre 4 et 5khz mais je suis surpris, j’aurai attendu quelque chose de plus marqué étant donné la courbe de réponse en fréquence.

Plus gênant : ce qui se passe autour de 1kHz, un poil trop bas en fréquence pour moi.

Petite résonance vers 1500Hz, correspondant à l’accident de directivité noté dans cette plage de fréquence. Le haut fractionne fort de manière étalée, comme le dayton mais commence plus tôt en fréquence. Néanmoins son medium est plus propre jusqu’aux fameux 1500Hz.

Même commentaire que pour le Dayton ou presque !

Le pic de réponse en fréquence à 2.5kHz génère une résonance plutôt amortie, c’est le plus propre du lot sur toute la bande.

Classement Comportement Temporel 

Si on décide de couper ces haut-parleurs de manière raide sous 1kHz il y aura peu de différences au final.

Le Satori étant celui qu’il faudrait plutôt réserver sous 900Hz pour être pointilleux.

Les haut-parleurs à membrane aluminium ont des résonances plutôt marquées mais très hautes en fréquence, ce qui est un bon point.

Néanmoins ils garderont une petite coloration juste au dessus de 1kHz. Cette fréquence se dessine vraiment comme étant la limite haute utilisable, sous réserve des courbes de distorsions harmoniques.

  1. Vifa NE265W-8, Faital 10RS350
  2. SB Acoustics WO24P-4, Scanspeak 26W4534G00
  3. Dayton RS270-8,  Scanspeak 26W4867T00

NB : J’ai envie d’affecter un coefficient moins fort à cette partie en la couplant avec la note de directivité, et ce pour les mêmes raisons : les plus grosses différences se font hors bande passante.

Cédric B. (Kro)

J’ai mis le doigt dans l’engrenage lorsque j’étais étudiant en achetant mon premier matériel hifi-homecinema. Mon budget restreint, mes diverses rencontres dans la région lyonnaise, et surtout ma cursiosité m’ont rapidement poussé à chercher « comment ça marche » et à mettre les mains dans la soudure. Mon métier est vétérinaire et ma formation a peu de chose à voir avec l’audio. J’ai longtemps été animateur puis modérateur sur le forum du site www.homecinema-fr.com et c’est en grande partie grâce à internet que j’ai pu progresser et apprendre dans le domaine de l’audio. Si j’ai souhaité créer justdiyit c’est pour transmettre à mon tour, et à mon niveau, tout ce que la communauté DIY a pu m’apprendre et continue à le faire chaque jour. Alors quand Guillaume m’a proposé de s’occuper du support je n’ai pas hésité !

6 réflexions sur “Grand Comparatif de 10 pouces Partie 2

  • 11 juin 2019 à 0 h 29 min
    Permalien

    Plus encore que pour les autres tests, un boulot de dingue avec des commentaires plus que pertinents, et surtout très informatifs en ce qui concerne l’utilisation des ces 10″. Un grand bravo à toi Cédric pour cet immense travail que tu mets à disposition des diyers!

    Répondre
  • 11 juin 2019 à 9 h 33 min
    Permalien

    Merci pour ce test
    Ils sont importants car il permettent de penser les projets dans le bon ordre : d’abord tester les HP ensuite les appairer/marier entre eux au mieux, et pas le contraire (j’achete des HP qui me paraissent bien, je fais une caisse et ensuite je mesure, en croisant les doigts :D)
    Du superbe boulot, sans équivalent ailleurs, avec de vrais commentaires (pas comme dans voice-coil par exemple ou il n’y a jamais de jugements sur la qualité des HP présentés pour préserver la susceptibilité des fabricants qui lui propose les HP en test)

    Répondre
  • 28 juin 2019 à 13 h 22 min
    Permalien

    I love it. Not many people do test like this – I feel spoiled.
    Interesting the Satori and Revelator having well behaved harmonic distortion, didn’t do well in intermodulation department. Now how would this translate to tonal quality – should we pay more attention to intermodulation distortions than harmonic content. Interesting I have some SB17NRXC drivers that play very different from each other and in Clio I can’t see that much of difference in freq resp and harm dist, so most likely the intermodulation dist have different content between the two.

    Répondre
    • 30 juin 2019 à 12 h 18 min
      Permalien

      Hello, it’s difficult to say what would have the most impact on tonal quality.
      I think IMD should be important but it’s difficult to have well or representative measurement (and interpretation to). This part have to be explore.
      Thank you for your message.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *